Tout connaître avant de s’expatrier au Canada

expatrier au Canada

Cela fait 10 ans que le Canada accepte d’accueillir les travailleurs expatriés sur son territoire. Il reçoit également de nombreux touristes ainsi que des étudiants. Même si l’État a modifié quelques règles concernant cette immigration en 2015, cette possibilité reste valable jusqu’à aujourd’hui. Cependant, pour bénéficier de cet avantage, il faut suivre les démarches suivantes.

Se renseigner sur les programmes d’immigration

Pour pouvoir voyager au Canada, les étrangers ont plusieurs possibilités à leur disposition. Ils peuvent alors s’y rendre en tant que touriste, étudiant et travailleur permanent ou temporaire. Cependant, pour s’installer définitivement dans ce pays, ils doivent s’informer sur les différents programmes offerts par le gouvernement. Il y a alors le parrainage d’un proche, les réfugiés, les appuis aux familles résidantes, les travailleurs professionnels et qualifiés ainsi que le programme fédéral des métiers spécialisés. Les informations qui les concernent sont disponibles sur le site du service de l’immigration. S’ajoutant à cela, il est également important de chercher un emploi.

Trouver un emploi

La recherche d’emploi est primordiale pour l’expatriation au Canada. Pour cela, il existe différentes techniques à savoir la visite des salons de l’emploi (où il y a des recruteurs canadiens), la consultation des offres des entreprises canadiennes, le contact direct avec l’employeur et les petites annonces. Il y également les agences de placement qui ont la possibilité de prendre les travailleurs en charge et de les aider à trouver un poste qui correspond à leur profil. Effectivement, le marché de l’emploi dans ce pays est encore assez vaste et s’ouvre aux expatriés notamment francophones. Parmi les secteurs concernés, il y a la restauration, la mécanique, la santé, les finances ainsi que les communications. Même les nouveaux diplômés non expérimentés peuvent y trouver un emploi comme bénévole ou intérimaire. Le site qui renseigne sur les bonnes techniques pour s’expatrier au Canada en parle. Une fois le poste trouvé, l’étape suivante consiste à demander un permis de travail qui est indispensable pour la demande de visa.

Obtenir un permis de travail

Tous les travailleurs étrangers qui désirent s’installer dans au Canada doivent impérativement avoir un permis de travail avec leur autorisation de séjour qui mentionne leur numéro de passeport. Sa durée de validité dépend du poste et du contrat. Toutefois, pour les fonctions temporaires, elle est limitée à 4 ans. En ce qui concerne les documents nécessaires pour obtenir le permis de travail, il faut un contrat ou une lettre d’emploi contenant le poste occupé, la rémunération ainsi que les détails sur les conditions de travail. S’ajoutant à cela, les autres pièces à réunir sont : 2 photos d’identité, un justificatif des fonds à disposition, le reçu du paiement des droits de traitement, l’offre d’emploi et le reçu du paiement des droits sur la conformité de l’employeur, les justificatifs d’aptitude à occuper le poste, un passeport ainsi qu’une copie de l’EIMT (Étude d’impact sur le marché du travail). En ce qui concerne ce dernier document, il s’agit d’une autorisation qui permet à un employeur canadien de recruter un agent étranger. Il faut également remplir le formulaire de demande d’autorisation, fournir les détails sur la situation familiale ainsi que la demande d’autorisation de séjour temporaire (pour les personnes qui ne viennent pas d’un pays exempte de visa canada ) et la liste de vérification des dossiers. Une fois ces éléments au complet, le demandeur peut les envoyer au bureau canadien en charge des séjours au Canada.

Demander un visa

Si ce document n’est pas nécessaire pour un séjour touristique, il est requis pour l’expatriation. Tous ceux qui projettent de vivre au Canada doivent en avoir. Pour l’obtenir, il faut se rendre au bureau qui en est responsable dans son pays ou consulter le canadavisaave.com. À titre d’information, les personnes qui disposent de ce papier bénéficient des mêmes avantages sociaux que les ressortissants canadiens à l’exception des droits de vote. Il faut également souligner que pour les étudiants dont la durée des études dépasse 6 mois, les conditions sont les mêmes que pour les travailleurs. Outre le permis de travail, parmi les documents à fournir pour cette demande, il y a le passeport canadien.

Trouver un logement

Trouver une maison ou un appartement au Canada est facile et les immigrés peuvent très bien louer une chambre d’hôtel à leur arrivée. De plus, les propriétaires ne sont pas exigeants envers les étrangers étant donné qu’ils ne sont pas encore endettés. Toutefois, afin de minimiser les dépenses et les pertes de temps, le mieux est de faire des recherches à l’avance. En effet, parallèlement aux démarches administratives, il est également préférable de consulter le site des agences immobilières de la région d’accueil. Puisque tout se fait à distance, il faut déterminer les besoins ainsi que le budget. Dans le cas où l’expatrié juge qu’il vaut mieux attendre d’être à destination pour s’investir, il doit consacrer du temps pour partir à la découverte de la ville où il travaille ou étudie. Il faut souligner que dans ce pays, le contrat de bail est facultatif.